puymaufraisienne

La Puymaufraisienne

Sur l’air de « Chez nous y avions trois pirons gras ». Cette chanson en patois, composée en 1934 par Georges Ouvrard, de La Grange de St Vincent Puymaufrais, comporte 17 couplets :

1er couplet
Amis Messieurs
y’allons vous chanter
Ine chanson nouvelle.
La chanson de Puymaufras
E pouët ine bagatelle
V’le connaissez ben
Tiot p’tit patelin
Tot au fond do bocage
O lé bé certain
Un bè p’tit coin
Et un bè paysage (bis)
2 èmecouplet
Tot d'abord y ' allons parler
De jolie bourgade
O fait bon habiter
Tié poué de la rigolade
O fait bé moins de bri
Y tchi qu'à Paris
Olé bé  pu tranquille
O l'a poué d ' danger
D ' si faire écraser
Peur les automobiles (bis)
3 èmecouplet
Y ' avons poué l'électricité
To comme les grandes villes
Do z ' autobus pi do tramways
qui à domicile
Y ' avons poué besoins
De tié inventiens
t ' ié manivelles
Mais c ' qué bé certain
Qu ' y ' avons tot au moins
Daux belles demoiselles
4ème couplet
Y’avons not’ sacristain Roger
Qu’en connaît do combines.
Quand l’est monté dans tio cuiocher
Vous m’parlez qu’l’o dorline
Quand de bon matin
Gai comme un pinsin
Le va souner les cuioches
O’se fait ine écho
D’itchit l’hermenault
Et pis jusqu’à Petosse. (bis)
5ème couplet
En passant peur le grand batè
V’longez la rivère
Quand tout d’un coup v’la qu’apparaît
L’château de la ricotère
L’est bè tio château
Su les bords de l’eau
Pas loin de la Coumière.
Tot tiés proprios
Y v’niant en autos
6ème couplet
En partirant peur t'iés sentiers
Vous arrivez à la Jouivére
Où t'iés très braves métayés
Ont bé de la misère
Olé bé certain
Que dans t'iés sal's chemins
l'a daux grand's ornières
Le parlons bounes gens
D'acheter ine avion
Peur aller à la fouére (bis)
7ème couplet
Mais en sortant de tio pays
Ça change bé d’allure.
Le château de la Roche Louherie
Paraît dans les boisures
Lé perché là-haoû
Sul’tré d’tio coutaoû
En face de la Baudère
O l’est bé vraiment
Un coin d’agrément. (bis)
8 èmecouplet
En passant dans tiés alentours
Faut poué qu'ça vous dérange
D'aller dire un p'tit bonjour
Chez les amis d'la Grange
Dans lus caveaux
Ya de bons picolos
Et la chouse est fatale n'partirez pas
De chez tiés bons gars
Sans vous rincer dalle (bis)
9èmecouplet
A Saint Vincent pis au Plessis
Les gens se font pas de bile
Souvent sans se faire de soucis
ça joue à la manille
Chez José Béliard
O" la t'ien Béliard
Dans palets pis dans boules
Faut vouére t'iés bocains
Sortir de lus coins
Jacassant comme des poules (bis)
10ème couplet
Et quand vous avez galopé
Peurtot dans la campagne
Vous avez certainement été
Là-bas jusqu ' à Cheniac
Olé dans tio bas
Pas bé loin daus gâts
Au bout de la commune
Un bon paysan
Pé en moins d'dix ans
Y faire sa fortune (bis)
11ème couplet
Au village de la Vendrennére
Ainsi qu’à la Brenelle
L’disant qu’sitout qu’o fait nér
L’voyant trente-six chandelles
Mais au Champ Chevré
Là-haut su tio tré
Jusqu’à la Fradinére
Ça nous convindrait
Pour organiser
Une course de belles méres (bis)
11 èmecouplet
Au village de Vendrenére
Ainsi qu ' à la Brenelle
L'disant que sitout qu ' au fait nér
L' voyant trente six chandelles
Mais au Champ-Chevré
Là-haut su tio tré
Jusqu'à la Fradinére
ça nous convaindrait
Pour organiser
Une course de belles mères (bis)
12èmecouplet
Faut pouët oublie de parler
Dans toute meune histoire
De tio pays réputé
Qu'on appelle l'Augouére
Peur y être heurus
Comme daus amoureux
Et la chouse est facile
On pé s'en aller
Sans se tracasser
Visiter la basse ville (bis)
13 èmecouplet
A la Fragna dans tio mitan
Est un lieu de piaisance
Et pis v'la que les habitants
Sont partis dans la chance
Quand tot d'un coup
En tornant sa roue
La loterie nationale
Tombe en échoya
Et à la Fragna.
L'ont tiré la raballe (bis)
14ème couplet
Au village de la Noue-libaoû
Les gens sont poué avares
V’buvez un coup chez Renaou
Le vous offre un cigare
José Allétru
Pas moins généru
Fait vouér sa tabatiére
Arnaud pis Bianchet
V’laisseront poué passer
Sans vous offrir un verre (bis)
15 èmecouplet
En arrivant à la ménerie
On se crérait en ville
Tot le long de t'iete grande voirie
V'parlez si o défile
O passe daus autos
Daus bus daus chevaux
Sans cesse ça galope
La Poussounerie A Petit
Avec sa p'tite Lalote
16èmecouplet
Mais on est surpris soudain
En faisant la culbute
D'apercerouére un p' tit patelin
T'ié le village de la Butte
Là-bas tot d ' au ling
De grands sapins
On voué jusqu ' à perpette
On se crairait >bé
Dans les Pyrénées
Tellement qu ' olé chouette (bis)
17ème couplet
En parlant d ' une révolution
T'yu serait poué t'ine surprise
N'nécraulerions totes nos maisons
Nous ferions daux bêtises
L'avant qu'à s'amener
T'iés dévergondés
Faut poué qu'on lu pardoune
Mais peur nous cacher
En sécurité
Y'érint à la Pissoune (bis)