Chants de conscrits - Vie de conscrits

Voici quelques couplets, chantés par les conscrits, choisis en fonction des circonstances

Le major nous a dit bon, en passant la visite
Le major nous a dit bon, bon pour le service

Vous nous verrez pas longtemps
Pères et mères de famille
Vous nous verrez pas longtemps
Faire la cour à vos filles

C’est la pièce que nous voulons
Camarades ensemble
C’est la pièce que nous voulons
Pour faire la bombe

Nous sommes conscrits  y a pas longtemps
Nous sommes conscrits  quand même

Nous les mangerons les poules les poules
Nous les mangerons les poules à 20 ans

 C’est la poule que nous voulons, camarades ensemble
C’est la poule que nous voulons, pour manger ensemble

  • Les conscrits et conscrites de la classe 54
    avec leur cocarde, devant leur drapeau déployé
    autour de Mr Joguet Maire, le jour de leur banquet

    Avant de partir au service militaire, la tradition voulait que les jeunes conscrits passent chez les filles de la classe chercher une poule : On disait qu’ils allaient ramasser les poules

    Ils passaient aussi dans toutes les maisons de la commune pour solliciter une pièce. Pour la recueillir, un ou deux conscrits portaient une tirelire qui avait la forme d’une gourde.

    Les conscrits étaient équipés d’une cocarde et d’un bâton appelé “coche”, où chacun faisait une encoche quand il avait bu un verre de vin. A la fin de la semaine chacun pouvait compter sur sa coche le nombre de verres consommés ; celle-ci était souvent bien remplie.

    Les conscrits portaient aussi une gourde d’eau de vie. Les habitants étaient parfois sollicités pour en goûter.

    En parcourant la campagne, à l’approche de chaque village ou de chaque maison, un clairon annonçait leur arrivée. Les conscrits chantaient alors quelques couplets du chant des conscrits.

    Après une semaine entière, souvent bien fatigués par les excès en tout genre, les conscrits terminaient la semaine épuisés. Le dimanche, un banquet clôturait la semaine avec les filles de la classe (conscrites). Ils disaient alors qu’ils avaient mangé les poules

    En reparlant de leurs bons souvenirs de conscrits, certains sont quelquefois intarissables sur les nombreuses anecdotes vécues avec leurs camarades.

    Henri Rousseau

    Informations recueillies auprès d’anciens conscrits des années 50 et 60, sur une idée d’André Seguin.