Soldats de Bournezeau morts pour la France (1914-1918)

Pendant la Première Guerre Mondiale, la France a mobilisé 8 410 000 hommes. A la fin de la guerre le bilan humain est très lourd : 1 357 800 morts et 3 595 000 blessés.

A titre de comparaison, l’Allemagne a mobilisé 11 000 000 hommes et déplorera 1 737 000 morts et 4 216 058 blessés.

Dans chaque commune de France, on rappelle sur les monuments aux morts le sacrifice de ces hommes, souvent jeunes, tombés pour la France et pour notre liberté.

  • Affiche de la mobilisation générale du 2 août 1914

    Deux monuments aux morts se dressent à Bournezeau : le premier dans l’église et le second dans le cimetière. Ils portent les noms des soldats morts pour la France.

    L’état civil de la commune permet également de retrouver les victimes avec parfois des détails sur les lieux et la cause de leur mort.

    De son côté, le ministère de la Défense a créé un site Internet : "SGA Mémoires des Hommes". On y retrouve les fiches militaires des soldats ayant eu la mention "Mort pour la France".

    L’ensemble de ces données nous permet d’établir une liste des soldats de notre commune morts pendant la Première Guerre Mondiale. En revanche, en l’état de nos sources, nous ne pouvons pas répertorier la totalité des bournevaiziens qui ont été mobilisés pour la guerre.

    Soldats morts pour la France,
    nés et domiciliés à Bournezeau avant la guerre

    Les décès sont tous enregistrés dans l’état civil de Bournezeau et dans le site "SGA Mémoires des Hommes". Leurs noms sont gravés sur les monuments aux morts de l’église et du cimetière. (sauf mention contraire)

    1- AVRIT Ernest
      2- AVRIT Flavien
      3- BERNARDIN Alexandre
      4- BILLAUD François
      5- BLANCHARD Benjamin
      6- BLANCHARD Elie
      7- BOISSON Eugène
      8- BONNIN Célestin
      9- BOSSARD Elie [n’est pas  dans le site SGA]
    10- BOSSARD Joseph
    11- BOSSARD Maurice
    12- CAILLETEAU Edmond
    13- CHABOT Gustave
    14- CHABOT Sylvain
    15- CHAUVET Octave
    16- COUTAUD Paul
    17- DAVIET Alexis
    18- DECOU Arthur
    19- DROUSSE Alphonse
    20- FEVRE Théophile
    21- GOBIN Jean
    22- GUITTON Auguste
    23- HERBRETEAU Pierre [n’apparaît pas dans l’église]
    24- LECHAIGNE Hippolyte
    25- LOUINEAU Emile
    26- LOUINEAU Georges
    27- MANDIN Pierre
    28- MARTIN Georges
    29- MICHOT Octave
    30- MORTEAU Emile
    31- MORTEAU Flavien
    32- NAULET Octave
    33- PANNETIER Joseph
    34- PELON Alfred
    35- REMAUD Eugène
    36- RIVIERE Pierre
    37- ROUZEAU Firmin
    38- SERVANT François
    39- VERONNEAU Alfred
    40- VERONNEAU Emile

    Soldats morts pour la France,
    nés dans une autre commune
    mais domiciliés à Bournezeau avant la guerre

    Les décès sont tous enregistrés dans l’état civil de Bournezeau et dans le site "SGA Mémoires des Hommes". Leurs noms sont gravés sur les monuments aux morts de l’église et du cimetière. (sauf mention contraire)

    1- AUNEAU Auguste
      2- BENETEAU Joseph
      3- BLAUD Louis
      4- BLENEAU Auguste
      5- BORDAGE Emmanuel [n’est pas dans le site SGA, ni dans le cimetière]
      6- CHACUN Clément
      7- CLARTEAU Samuel
      8- DAVIAUD Edmond
    9- DRAPEAU Edmond
    10- GAILLARD Henri
    11- GAILLARD Pascal
    12- GAUDUCHEAU Célestin
    13- GAUDUCHEAU Pierre [n’apparaît pas dans l’église]
    14- GERMAIN Henri
    15- GIRAUDEAU Edouard
    16- GREFFARD Gabriel
    17- GROLIER Fernand
    18- GROLLIER Albert
    19- GUICHETEAU Célestin [n’apparaît ni dans l’église, ni dans le cimetière]
    20- HERBRETEAU Auguste
    21- JAUD Arthur [n’apparaît pas dans l’église]
    22- JAUNET Albert
    23- MANDIN Constant
    24- MARTIN Pierre
    25- MERCIER Albert
    26- MINGUET Elie
    27- MONNEREAU Fulgent
    28- POIRIER Florentin
    29- POIRON Joseph
    30- PREVAUD René
    31- THOMELET Lucien

    Soldats morts pour la France, nés et domiciliés dans une autre commune avant la guerre

    mais décès enregistrés à Bournezeau

    Les décès sont tous enregistrés dans l’état civil de Bournezeau et dans le site "SGA Mémoires des Hommes". Leurs noms sont gravés sur les monuments aux morts de l’église et du cimetière.

    Hypothèse : Les familles de ces soldats ont pu déménager à Bournezeau au début de la guerre.

    1- JOUSSEAUME François [Né à Fougeré et décès inscrit à Bournezeau, acte dans lequel il est dit que son dernier domicile était à la Chaize le-V.]
      2- POIRIER Emile [Né à Chantonnay et décès inscrit à Bournezeau, acte dans lequel il est dit que son dernier domicile était à Chantonnay.]

  • Défilé du 11 novembre 2008 à Bournezeau (Photo : N. Bely)

    Soldat mort pour la France : cas particulier

    1- ESGONNIERE DU THIBEUF Henri [Né à Mouchamps et décès enregistré à Amiens. C’est une très vieille famille de Bournezeau. Il apparaît à l’église, au cimetière et dans le site "SGA Mémoires des hommes" mais  pas dans l’état civil de Bournezeau.]

    Soldats morts pour la France, nés à Bournezeau mais décès enregistrés dans une autre commune

    Leurs décès ne sont pas enregistrés dans l’état civil de Bournezeau. Toutefois leurs noms sont gravés sur les monuments aux morts de l’église et du cimetière (sauf mention contraire) et se retrouvent sur le site "SGA Mémoires des Hommes".

      1- BORDAGE Pierre
      2- CHATAIGNER Louis
      3- DAVIET Elie
      4- DAVIET Léon
      5- FILLAUDEAU Henri
      6- FORGERIT Florentin
      7- HERBRETEAU André [n’apparaît pas dans l’église]
      8- PETIT Théophile
      9- REMAUD Emile
    10- SUZENET Désiré

    Noms qui sont gravés dans l’église et le cimetière (sauf mention contraire) et enregistrés dans l’état civil de Bournezeau sans aucune trace de mention militaire

    Les décès ont eu lieu à Bournezeau et ont été enregistrés dans l’état civil de la commune. Ces actes sont ordinaires (aucune mention militaire). Néanmoins ces hommes avaient l’âge d’être mobilisés.

    Hypothèse :
    Soldats blessés qui ont été rapidement démobilisés. Ils ont pu rentrer chez eux à Bournezeau et sont morts des suites de leurs blessures avant la fin de la guerre.

  • PhotoPhoto Seguin

    Aimé Mignon, blessé en 1916, assis au centre avec d’autres blessés de guerre, né à Thorigny, habitant de Bournezeau de 1920 à 1969.

    1- AUNEAU Alexandre [n’apparaît que dans le cimetière sous la forme suivante : AUNEAU A.]  [n’apparaît ni à l’église, ni sur le site SGA]
    3- BLANCHARD Fernand [Dans site SGA, plusieurs homonymes prénommés Fernand mais aucun en Vendée.]
    4- BONNAUD Aristide [Dans site SGA, 1 seul homonyme prénommé Aristide mais originaire de Charente.]

    Soldats morts pour la France, gravés à l’église et au cimetière (sauf mention contraire) sans lien connu avec Bournezeau

    Ils apparaissent dans le site "SGA Mémoires des Hommes" avec parfois plusieurs homonymes. D’après les informations retrouvées dans ce site, ils ne sont pas nés à Bournezeau et leur décès est inscrit dans l’état civil d’une autre commune. Aucun lien ne peut être fait avec Bournezeau

    Hypothèse :
    Peut-être ont-ils vécu ponctuellement à Bournezeau ou bien ont-ils de la famille dans cette commune qui a souhaité les inscrire sur la liste ?

      1- BAUDRY Louis
      2- BIBARD Victor [N’apparaît pas dans le cimetière. Un Jules Victor Bibard est né à Bournezeau en 1890. Peut-être est-ce le même]
      3- DELLUC Armand
      4- DUCHE Ernest
      5- FLANDROIS Louis
      6- GIRAUD Ernest
      7- HERBRETEAU Ernest [N’apparaît pas dans l’église. Plusieurs Ernest Herbreteau sont nés à Bournezeau entre 1876 et 1895]
      8- HERBRETEAU Eugène [N’apparaît pas dans l’église. Plusieurs Eugène Herbreteau sont nés à Bournezeau entre 1870 et 1897]
      9- JOBLET Auguste
    10- LEBLANC Alexis
    11- MINGUET Eugène [N’apparaît pas dans le cimetière]
    12- PARAGE Octave [N’apparaît pas dans le cimetière, ni sur le site SGA. Deux Octave Parage sont nés à Bournezeau en 1893 et 1897]
    13- MOREAU Louis
    14- POIRIER Almire
    15- PUBERT Arsène
    16- ROY B. [N’apparaît pas dans l’église et plusieurs Roy sur le site SGA, sans lien avec Bournezeau]
    17- TEILLET A. [N’apparaît pas dans l’église et plusieurs Teillet sur le site SGA avec le 1er prénom commençant par A, sans lien avec Bournezeau]
    18- TURCAUD Jean [N’apparaît pas dans le cimetière et aucun Turcaud sur le site SGA se prénommant Jean]

    Soldats morts pour la France,
    nés à Bournezeau mais décès enregistrés dans une autre commune

    et qui n’apparaissent ni à l’église, ni au cimetière, ni dans l’état civil de Bournezeau

    Les décès ont été retrouvés dans le site "SGA Mémoires des Hommes" à partir des noms de famille recensés dans les actes de naissances de Bournezeau de 1873 à 1900.

    Cette liste est sans doute incomplète.

    Hypothèse :
    Les familles de ces soldats ont pu quitter Bournezeau longtemps avant le début de la guerre ou bien c’est un oubli.

      1- ARRIVE Fernand
      2- AUGER Marie François
      3- BELIN Camille
      4- BESSON Clément
      5- BLANCHARD Eugène
      6- BODET Gaston
      7- BORDAGE Célestin
      8- BOSSARD Abel
      9- BOUGNOTEAU Ernest
    10- BRIAUD Pierre
    11- CHATAIGNER Jules
    12- COTTY Fernand
    13- DAVIET Paul
    14- DRAPEAU François
    15- DRAPEAU Marcel
    16- FRAPPIER Jules
    17- GACHET Emile
    18- GAUTHIER Alcide
    19- GIBERT Isidore
    20- GIRARD Armand
    21- GIRAUDEAU Gustave
    22- GODET Octave
    23- GOUIN Adolphe
    24- HERVE Louis
    25- JOUSSEAUME Alcide
    26- JOUSSEAUME Auguste
    27- MAQUIGNEAU Auguste
    28- MARIONNEAU Pierre
    29- MARTIN Louis
    30- MERCIER Jules
    31- OLIVEAU Hippolyte
    32- ROUFFINEAU Louis
    33- ROUSSEAU Maximin
    34- ROY Auguste
    35- ROY Eugène
    36- ROY Gabriel
    37- SOURISSEAU Aristide
    38- SOURISSEAU Prudent

    Les ravages de la guerre

    Eugène REMAUD, soldat au 3ème régiment colonial d’infanterie, semble avoir été le premier bournevaizien victime de la guerre puisqu’il est mort le 13 août 1914 des suites de blessures. D’après le site SGA, il est mort en Belgique alors que son acte de décès indique Ippécourt dans la Meuse. Rappelons que l’Allemagne a déclaré la guerre à la France le 3 août 1914.

    La dernière victime du conflit, originaire de Bournezeau, est François SERVANT. Il décède de maladie dans une ambulance à Vertus (Marne), le 11 octobre 1918. Un mois plus tard sera signé l’Armistice.

    Certains soldats sont tombés très loin de chez eux. Maurice BOSSARD, canonnier au 109ème régiment d’artillerie lourde, est décédé dans une explosion de munitions à Dolegma, zone de guerre italienne. Albert MERCIER, lui aussi canonnier, est tué au sud de Makavo en Serbie. Quant à Henri GERMAIN, soldat au 113ème régiment territorial d’infanterie, il trouve la mort en pleine mer, entre la Sardaigne et la Tunisie, lors du naufrage du Gallia, torpillé par un sous-marin ennemi le 4 octobre 1916.

    Deux autres soldats de Bournezeau sont morts prisonniers en Allemagne. Sylvain CHABOT est mort de maladie qu’il a contractée en captivité à Dortmund. Constant MANDIN est décédé à Niederzwehren. Au total, ce sont 510 000 soldats français qui ont été faits prisonniers (1 152 800 du côté allemand).

    Le gaz, utilisé pour la première fois par les Allemands comme arme de guerre en avril 1915, fera beaucoup de ravages. Un cas est clairement indiqué pour Bournezeau : Théophile FEVRE meurt à la suite d’intoxication par le gaz le 2 août 1918. Il avait été auparavant décoré de la Croix de guerre.

  • Un poilu anonyme

    Emmanuel BORDAGE, né à Fougeré et domicilié à Bournezeau avant la guerre, est mobilisé à l’arrière du front, dans le 84ème régiment d’infanterie territoriale. Le 1er mai 1916 il meurt à la Rochelle dans l’explosion accidentelle d’une usine de produits chimiques destinés à la guerre.

    Au même titre que Théophile FEVRE, plusieurs soldats de Bournezeau ont été décorés avant de mourir pour la France. Octave MICHOT et Alfred PELON, soldats dans deux régiments d’infanterie différents, ont été décorés de la Croix de guerre. Ironie de l’histoire, ils sont morts tous les deux le même jour, le 31 mai 1918, dans l’Aisne. Gabriel GREFFARD, soldat au 83ème régiment d’infanterie, est mort dans une ambulance à Storkensohn, le14 juin 1918, des blessures de guerre. Il avait été décoré de la médaille militaire et de la Croix de guerre.

    Les corps des soldats tombés au champ d’honneur n’ont pas tous été retrouvés. Ils sont alors portés disparus. On en compte 3 originaires de Bournezeau, tous soldats au 137ème régiment d’infanterie. Flavien AVRIT a été porté disparu dans le courant de septembre 1914, lors de la première bataille de la Marne. Henri GAILLARD est porté disparu au combat le 27 octobre 1914 à Mailly-Maillet dans la Somme. Enfin Auguste BLENEAU a disparu le 5 mai 1917 à Troyon dans l’Aisne.

    En résumé, les soldats de Bournezeau décédés pendant la guerre sont morts soit de maladies contractées au cours de la guerre (Broncho-pneumonie, tétanos, tuberculeuse-pulmonaire, fièvre typhoïde…), soit tués à l’ennemi, soit encore suite de blessures de guerre (morts par balle, éclatement d’obus…)

  • De nombreux soldats sont morts après 1918 des suites de blessures ou de maladies contractées et aggravées par le conflit. Ils n’ont pas obtenu la mention « Mort pour la France » mais méritent la même reconnaissance de la patrie. Malheureusement, il apparaît très difficile d’établir la liste de ces soldats domiciliés dans notre commune et décédés des suites de la guerre, après l’Armistice du 11 novembre 1918.

    Il est à noter une erreur sur le monument aux morts du cimetière : Marcel VERONNEAU, né en 1900 à Bournezeau, a été tué à l’ennemi à Dforf-El-Ghar (?), au Maroc, à priori, le 2 août 1921. Il ne doit donc pas être répertorié dans la liste des soldats morts pour la France de la Première Guerre mondiale.

    Ces 144 soldats qui ont tous eu un lien avec Bournezeau, se sont battus pour notre liberté. Les 105 décès inscrits sur les deux monuments aux morts représentent 5,35 % de la population en 1914. Il y avait alors 1960 habitants environ.

    En reconnaissance de leur sacrifice, nous avons le devoir de mémoire.

    Vincent PEROCHEAU

    Sources :
    - Etat civil et monuments aux morts de Bournezeau
    - Site Internet : « SGA, Mémoires des Hommes »
    - Site Internet du Quid
    - Recensement de 1911 (Archives départementales de Vendée)