Soldats de St-Vincent-Puymaufrais
Morts pour la France (1914/1918)

1°- Noms des 54 soldats de St-Vincent-Puymaufrais
morts pour la France,
inscrits, année par année, au monument aux morts du cimetière
et celui de l’église :

1914 (10 noms)
AUGEREAU    Albert
GAUTHIER     Arthur
NARCETTEAU Aimé
GAUTIER        Frédéric
LAURENT       Léopold
MOREAU        Elie
GIRARD          Eugène
LAMOTHE      Armand
BELY              Clément *
BESSON          Antonin *

1915 (15 noms)
GILBERT        Alexandre
GABORIT        Jean-baptiste
BELY              Auguste
BELY              Eugène
REMAUD        Ernest
De BUOR         Ludovic
MAROT           René
MAROT           Georges
PARION          Adrien Sergent
MOREAU        Jean-Baptiste
De BEJARRY Paul Lieutenant
AUGERAU     Ferdinand André
MORTEAU     Joseph
VALE              Florent            *
BOIVINEAU    Henri     *

1916 (14 noms)
GERMAIN       Aristide
SARRAZIN      Baptiste
MORAND        Alphonse
BELY              Raymond
PAILLOU        Auguste 
DELAVAUD    Emile
MOINET          Pierre (Sergent)
PAILLEREAU  René
GILBERT        Louis
BESSON          Joseph
PARPAILLON Louis (Sergent)
CARDINEAU   Pierre  *
PUBERT           Pierre  *
VERDON           Eugène *

1917 (10 noms)
OUVRARD        Benjamin
LAURENT         Abel (Caporal)
ARNAUDEAU   Clovis
BOIVINEAU      Alphonse
MANDIN           Louis
FERRE              Marc
MICHAUD         Paul
ROBIN              Edmond
GUICHETEAU Célestin (Caporal)
PAPIN               Delphin  *

1918 (5 noms)
BRETON           Louis (Lieutenant)
BOIVINEAU Emmanuel (Caporal)
BIBARD            Pierre
PARRION          Alexandre
PRAIN               François*

* - 9 Soldats morts sont portés disparus. (Corps non retrouvés)

  • Fiche militaire de Prain François né en 1897 à Puymaufrais mort en 1918 dans l’Aisne transcrit en mairie de Puymaufrais en 1921. Il est porté disparu.

    Site Internet : "SGA Mémoires des Hommes"

    La plupart de ces morts sont enterrés à proximité de leur lieu de combat. 2 exemples :

    Le 2ème classe Gautier Frédéric, mort suite de blessures de guerre le 02/10/1914 à l’hôpital Ste Famille, ambulance 14, à Amiens est enterré au n°24 de la Nécropole ״Saint-Acheul״ d’Amiens dans la Somme.

    Le sergent Parion Adrien, mort suite de blessures de guerre le 02/10/1915 à la-Croix-de-Champagne (Marne), est enterré à la Nécropole nationale de la commune de St-Jean-de-Tourbe dans la Marne, tombe individuelle n°35.

    Constaté dans l’état civil de la commune, un nom qui n’apparaît pas sur la liste du cimetière :

    DAVID Henri né le 21/05/1893 à Puymaufrais. Il porte la mention mort pour la France en 1915.

    Il fut transcrit le 03/02/1921 à la mairie de St-Vincent-Puymaufrais

    Avec ce décès le nombre est porté à 55 morts, sans compter la liste ci-dessous.

    Compte tenu des recensements connus de St-Vincent-Puymaufrais en 1911 et 1921, on peut estimer qu’en 1914 la commune comptait environ 870 habitants. Par rapport au nombre d’habitants, Puymaufrais a été particulièrement éprouvé puisque les 55 morts de la guerre 14/18 représentaient environ 6,30 % de la population, alors qu’en Vendée la moyenne était de 5 % et 3,5 % sur le plan national.

    2°- Découverts sur le site Internet ״SGA Mémoire des Hommes״ :

    20 soldats morts pour la France à la guerre 14/18 :

    Ces soldats sont tous nés à St-Vincent-Puymaufrais, mais ils ne sont pas inscrits sur la liste du monument aux morts du cimetière et n’apparaissent pas dans l’état civil de la commune.

    Les parents de ces soldats ont dû changer de lieu et les décès furent, sans doute, enregistrés et comptabilisés dans d’autres communes.


  • Le monument aux morts de St Vincent Puymaufrais

    Découvert également sur Internet un MANDIN Henri Auguste, né à La-Chaize, mort pour la France en 1917 et transcrit à Puymaufrais le 26 avril 1917. Après contrôle, on ne le retrouve pas sur l’état civil de la commune…Où est l’erreur ? On peut s’interroger : Faut-il ou non le comptabiliser ?

    Au total ce sont 75 soldats (54 + 1 + 20), nés ou domiciliés à St-Vincent Puymaufrais, qui sont morts pour la France.

    Ces forces vives du pays méritent notre reconnaissance et notre respect.

    Henri Rousseau

    Sources :
    - Etat civil de la commune et Internet ״ Site SGA Mémoires des Hommes ״     
    - Avec le concours de Vincent Pérocheau.