Genéalogie de la Famille de Béjarry
de la Roche-Louherie


  • Façade Sud du château de la Roche-Louherie de St-Vincent-Puymaufrais reconstruit en 1874.
    à droite, la chapelle construite en 1857.

    La famille ״de Béjarry״ de la Roche-Louherie est une très vieille famille, certainement la plus ancienne de St-Vincent-Puymaufrais. Il est très rare de trouver une telle durée. En effet, on retrouve depuis le 13ème siècle 22 générations de ״Béjarry״ dans ce même lieu.

    Selon l’ouvrage de Jean de Raignac, "De Châteaux en Logis", en Vendée, seules les familles La Boutetière et La Bassetière ont assuré une telle pérennité dans un même lieu.

    Les propriétés des Béjarry ont beaucoup évolué depuis le début. Les successions ont provoqué des partages, mais à chaque génération, les épouses apportaient de nouvelles terres.

    Au départ, le domaine était composé de deux parties : La Louerie et la Roche-Gueffier. Au 14ème siècle, Michel aurait eu La Roche-Gueffier et son frère Guillaume, La Louerie. Les deux seigneuries se seraient regroupées quelques générations plus tard, à l’extinction de la descendance de Michel. Ensuite, vers le début du 17ème siècle, les Béjarry se scindèrent de nouveau en deux branches. Enfin, vers le début du 18ème siècle, les deux domaines se regroupèrent en un seul, sous l’appellation : La Louerie.

    Depuis la Révolution, La Louerie s’appelle La Roche-Louherie.

    Selon Beauchet-Filleau, auteur du dictionnaire des Familles du Poitou, les Béjarry paraissent originaires des environs de Ste-Hermine. La filiation des premières générations a été établie d’après les indications fournies par une sentence du Sénéchal du Poitou, Geoffroy d’Estissac, au sujet d’un différend entre Pierre Béjarry et son cousin Maurice.

    Beauchet-Filleau précise que les actes ne sont pas toujours clairement établis et parfois contredits par d’autres actes. Il a dressé la généalogie des Béjarry en 1894, sur des preuves de noblesse faites en 1780, pour l’admission dans l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem de Gaspard-Bonnaventure de Béjarry, le frère du 1er Amédée, un des fils de Charles-François et de Marie-Françoise de Régnon.

    Depuis, les Béjarry ont pris le nom de ״de Béjarry״.

    Il signale également qu’il y a des confusions de générations entre les branches de la Louerie et la Roche-Gueffier. L’ordre a été, un moment donné, interverti.

    Malgré quelques incertitudes, vous trouverez ci-dessous la généalogie des Béjarry de la Roche-Louherie établie d’après les références de trois auteurs cités en fin d’article.

  • Façade Nord du château de la Roche-Louherie ; à gauche la chapelle.

    - Thibaud, Pourrait être né vers 1220 Valet - marié avec Jeanne Traveis.

    - Ici il manque une génération.

    - Pierre pourrait être né vers 1280. Valet En 1306 il épouse Catherine Vincendeau. 2 garçons : Michel, puis Guillaume. Michel prend la tête de la Roche-Gueffier et Guillaume, la Louerie.

    - Guillaume pourrait être né vers 1310-1320.Seigneur de la Louerie. Il se marie avec Jeanne Ouvrard. Il est avocat de la comtesse d’Estampes, Catherine d’Eu, Dame de Sainte-Hermine, qui en considération de ses services lui fait don de la Louerie le 7 août 1365 Guillaumes’est marié assez âgé. A sa mort, vers 1382, son fils Jean avait 2 ans.

    - Jean né vers 1380 Seigneur de la Louerie.Il épouse vers 1398 Catherine Suriette. Jean meurt à 21 ans, vers 1401, laissant un fils : Maurice.

    - Maurice né vers 1399 Seigneur de la Louherie. Il se marie avec Jeanne Goion et a 2 enfants : Guillaume (ci-après) et Maurice.

    - Guillaume né vers 1420-1425 Seigneur de La Louerie. Il épouse le 14 février 1448 Marie Grignon et a 2 enfants : Maurice (ci-dessous) et Guillaume.

    - Maurice né vers 1450 Seigneur de la Louerie et Roche-Gueffier. épouse vers 1480 Jeanne Berne. Il décède avant 1523 et a 4 enfants : Guillaume (ci-dessous), Robert qui fut chanoine de Luçon, Perrine, et une autre fille qui épousa Pierre de Thorygné et n’eut pas d’enfants

    - Guillaume né vers 1481 Seigneur de la Louerie et Roche-Gueffier. se marie le 13 mai 1511 avec Gillette de Puytesson. : 1 enfant : René.

    - René né vers 1512 Seigneur de la Louherie, Protestant. Il se marie le 13 mai 1541 avec Marguerite du Beugnon qui, devenue veuve avant 1576, épousa Abraham Gentil. 3 enfants : Jacques (ci-dessous),Jean, dit bras de fer et Louise. Jacques et Jean furent des chefs protestants du Bas Poitou dans les guerres de religion. Ils ont attaqué et brûlé l’abbaye de Trizay en 1568. Lors d’une de ces attaques, Jean perdit un bras. Il s’en fit fabriquer un en fer, d’où ce surnom de ״Bras de fer״.

    - Jacques né vers 1542 Seigneur de la Louerie, Protestant. Il se marie le 13 janvier 1570 avec Renée de Plouer, qui devenue veuve, épousa Jean  Limousin. Jacques fut l’un des principaux chefs du protestantisme dans le bas Poitou. Mort avant le 17 mai 1578 3 enfants : >Samuel, François (ci-dessous) et Elisabeth.

    - François né vers 1571(Puîné) Chevalier Seigneur de la Roche-Gueffier et la Louerie, Protestant. Il se marie le 8 février 1608 avec Marguerite de Pontlevoy et a 3 enfants :Samuel (ci-dessous) puis Elisabeth et Marguerite. François fut obligé de sortir de France pour cause de religion. En 1640, il était capitaine et gouverneur pour les Etats généraux de Hollande.

    - Samuel né vers 1613 Chevalier Seigneur de la Roche-Gueffier et la Louerie. Il se marie le 15 mars 1642 avec Renée du Jau. Samuel se convertit au catholicisme. Il fut inhumé à l’église Saint-Vincent-Fort-du-Lay et transféré à la chapelle la Roche-Louherie en 1858. 10 enfants : 7 garçons et 3 filles. L’aîné, Louis-Hortax (ci-dessous).

    - Louis-Hortax né vers 1643 Chevalier Seigneur de la Roche-Gueffier. Il se marie 15 avril 1681 avec Renée-Charlotte Chateigneret et a 2 enfants : Alexandre (ci-dessous) et Henriette-Céleste.

    - Alexandre né en 1682 chevalier Seigneur de la Roche-Gueffier   et Marquis. Il se marie le 19 août 1703 avec Marie de Pelard. Sur une plaque de la Chapelle du château de la Roche-Louherie, on lit qu’il est mort le 20 septembre 1731 à St-Vincent-Fort-du-Lay à l’âge de 49 ans. Alexandre avait obtenu de l’intendant de Poitou une confirmation de noblesse, sur le vu de ses titres. On observe que dans divers actes Alexandre et son fils Charles-Etienne sont qualifiés du titre de Marquis. Le curé de St-Vincent-Fort-du-lay refusa à Alexandre, en 1725, les droits honorifiques de patron et fondateur de l’église. 5 enfants : 3 garçons 2 filles. L’aîné, Charles-Etienne (ci-après

    - Charles-Etienne né vers 1704 Chevalier Seigneur Marquis et Haut justicier de la Roche-Gueffier. Il se marie le 11 mai 1727 avec Elisabeth Pinault. Mort à St Vincent-Fort-du-Lay. 4 enfants : Charles-François puis 3 filles.

    - Charles-François né vers 1737 Chevalier Seigneur de la Roche-Gueffier ancien page du Roi. Il se marie le 17 avril 1757 avec Marie-Françoise-de-Paule de Regnon de Chaligny (Il était mineur). Il rendait hommage à l’Abbaye de Trizay le 24 août 1758. Il assista en 1789 à l’Assemblée tenue à Poitiers, pour nommer les députés aux Etats généraux. Il eut 13 enfants : 9 garçons 4 filles. Amédée (ci-dessous) fut le 6ème Auguste le 5ème.

    - Amédée I né le 25 janvier 1770 à Luçon. Il se marie en 1806 avec Marie-Henriette Aubenton. Amédée était Chevalier de St-Louis. Officier des Armées Catholiques et Royales pendant les guerres de Vendée, il fut envoyé à Paris pour traiter de la paix avec la Convention et fut plénipotentiaire au même  titre à Nantes en 1795.

  • Portrait d’Amédée I de Béjarry

    Amédée et Auguste furent des officiers très actifs pendant les Guerres de Vendée. Par la suite, Amédée fut un homme très engagé dans la politique puisqu’il a tenu les fonctions de Maire, Conseiller Général, Président du Conseil Général et Député. Il habitait La Roche-Louherie, mais il est mort à Luçon le 10 mai 1844. 3 enfants : Amédée (ci-dessous)Antoinette et Caroline.

    - Amédée II né le 6 février 1805 à la Roche-Louherie, Comte. Il se marie vers 1839 avec Elisabeth de la Challonie de la Blottaye (+ en 1857). Auditeur au conseil d’Etat et Sous-préfet de Beaupréau avant 1830. A écrit les souvenirs de son père. Son fils Amédée III les a publiés en 1884 sous le titre ״Souvenirs Vendéens״. Amédée est mort le 27 août 1883 à la Roche-Louherie.

  • Portrait d’Amédée II de Béjarry

    4 enfants : Amédée (ci-dessous) et 3 filles.

    - Amédée III né le 30 juin 1840 à la Roche-Louherie, Comte. Il se marie le 12 février 1874 avec Marie-Elisabeth de Sibeud de St-Férréol (Isère). Officier de cavalerie, Chef de bataillon des mobiles de Vendée, Lieutenant-colonel du 83ème Régiment Territorial, Chevalier de la légion d’honneur en 1871. Blessé à Champigny à la guerre de 1870. Sénateur de la Vendée  de 1886 à 1896. Mort le 1er octobre 1916 à la Roche-Louherie. >9 enfants :- Amédée 1874 - Maurice 1877 -  Isabelle 1879 - Gabriel 1882 – Marguerite 1885 Jean-Louis1887 – Jacques et Paul (jumeaux) 1891- Etienne(ci-dessous). 

  • Portrait d’Amédée III de Béjarry
    (Deux Arrière-arrière… grand-oncles de Marie-Elisabeth de Sibeud sont devenus papes : Clément VI entre 1342 et 1352, et Grégoire XI  qui fut le dernier pape d’Avignon et le 1er à se réinstaller à Rome en 1377.) On en reparlera dans un des prochains numéros.

    - Etienne né le 23 janvier 1896, Comte. Il se marie le 29 novembre 1929 avec Anne de Guéhenec. Mort le 4 juin 1935. Maire de St-Vincent-Puymaufrais de 1922 à 1935. 2 enfants : Michel (ci-dessous) et Gérald.

  • Etienne de Béjarry
  • - Michel né le 8 novembre 1930, Comte. Il se marie le 29 novembre 1986 avec Yolaine de Guéhenec. 2 enfants : Gérald (ci-dessous) et Élisabeth née le 24 juillet 1990.

    -Gérald né le 17 avril 1988, Vicomte.   

    Généalogie réalisée par Henri Rousseau avec la collaboration de Michel de Béjarry.

    Sources :
    - Internet : Archives Départementales de la Vendée.
    - ״Dictionnaire historique et généalogique des Familles du Poitou״ de Beauchet–Filleau et de Chergé.
    - ״De châteaux en Logis - Tome x״ de Jean de Raigniac.
    - ״Le canton de Chantonnay״ de Maurice Bedon.
    - Les portraits des ״Amédée״ ont été photographiés chez Michel de Béjarry.