Historique du Foot de Saint-Vincent-Puymaufrais

En 1968, Michel de Béjarry encadrait les enfants du catéchisme, et, ne sachant comment les occuper, il eut un jour l’idée de les faire jouer au ballon. Les enfants ont apprécié et ce fut un vrai succès. C’est ainsi qu’est née l’idée de lancer le foot à Puymaufrais.

En effet, dès l’été de 1969, sous l’impulsion de Michel de Béjarry, deux réunions ont eu lieu pour essayer de mettre les choses en place. Les invités de ces premières réunions étaient : Roger Vergnolle ; Maurice Renaud ; Jean-Claude Couderc et Jacky Moreau. Il y avait tout à créer : rechercher un terrain, constituer une ou deux équipes, trouver des responsables pour l’encadrement etc.…Un peu plus tard, il fallut aussi de la finance. L’instigateur, Michel de Béjarry, a dû faire les avances financières nécessaires et importantes pour le démarrage de cette nouvelle activité sportive.

  • A l’automne 1969, une équipe de joueurs fut constituée. Elle jouait en amicale avec des équipes des communes avoisinantes sur le terrain de la cure sommairement aménagé.

    Puis l’équipe de responsables a voulu se structurer en créant une association. Elle s’est réunie le 19 décembre 1970 pour débattre sur un projet de statuts, et constituer un bureau.

    Voici sa composition :Président fondateur: Michel de Béjarry

    Vice président : Maurice Renaud

    Trésorier : Roger Vergnolle

    Secrétaire : Michel de Béjarry

    Membres : Jacky Moreau, Jean Lusseau, Gérald de Béjarry, Yves Liaigre, Michel Grolleau, Roger Marot

    A la réunion suivante, le 4 janvier 1971, le conseil adopte les statuts de l’association qui s’est donné un nom. Ce sera “Les Ecureuils Manfraidiens”. Pourquoi ce nom ? Cette idée vient d’un membre du bureau qui a pensé à l’écureuil qui escalade rapidement la montée dans les arbres et a fait le pari que les “Ecureuils Manfraidiens” monteraient également rapidement les divisions supérieures… par ailleurs, le terme “Manfraidiens” fait allusion à un seigneur dénommé Manfredi ou Maufrais, qui a habité un lieu élevé (Puy) proche de l’église actuelle. Telle serait l’origine du nom de Puymaufrais.

    L’association “Les Ecureuils Manfraidiens” a été agréée par la préfecture le 7 janvier 1971. La parution au journal officiel date du 17 janvier 1971.

    Voici les responsables successifs des
    Ecureuils Manfraidiens de 1970 à 2005 :





  • 1975 Henri Rousseau père a beaucoup participé à l’entretien du terrain

    Terrains successifs de 1969 à 2011

    De 1969 à 1972 : Terrain de la cure.

    Pendant les premières années le terrain était fauché par des agriculteurs bénévoles. Puis, le club s’est acheté une tondeuse d’occasion.

     1972 à 1973 : Terrain de la Métairie, le temps de refaire le terrain de la cure

    De 1973 à 1979 : Terrain de la cure

  • image005.png
  • En novembre 1979, plantation de la haie en bordure du terrain : (Régis Vergnolle, Elie Vrignaud, Gabriel Grolier, Roland Liaigre Henri Bodin)

    1980 : Quelques mois sur le terrain de Gilles Chevallereau, route de la Maison Neuve. L’hiver ayant été humide, le terrain de la Cure était devenu impraticable. Il a fallu faire un aménagement provisoire dans un champ et revenir aux vestiaires pour les douches.

    De 1980 à 1989 : Terrain de la cure

    De 1989 à 1991 : Terrain de la Papinière et terrain de Bournezeau : Sur deux saisons, le temps de rénover le terrain de la cure qui a été inauguré le 23 juin 1991 avec Alain Giresse, joueur international. Une plaque a été dévoilée solennellement ce jour là et depuis, le terrain de la cure a pris le nom de “Stade André Renaud”. Dirigeant de l’équipe Première dans les années 1970, André Renaud a été un responsable fidèle et passionné. Ses enfants se sont impliqués aussi, surtout Joël et Geneviève.

  • Gabriel Grolier, Roland Liaigre, Abel Laurent en 1991
    Aménagement d’un terrain ensablé pour jouer à la pétanque dans le complexe sportif composé alors en plus du terrain de football,
    d’un terrain de tennis et d’un espace pour l’échauffement des joueurs pendant le premier match de l’après-midi.
  • giresse.jpg
  • 1991 Inauguration du stade André Renaud avec Alain Giresse.
    Vingtième anniversaire du club
  • Noms des arbitres successifs :

    Gabriel Orveau, Claude Belaud, Jean-Paul Chataigner, Roland Liaigre, Dany Frappier.

    Noms des entraîneurs successifs :

    Maurice Renaud, Roger Marot, Claude Belaud, Daniel Caillaud, Guy Préseau, Jean-François Barradeau, Michel Augereau, Didier Stoëffel, Sylvain Raposo, Michael Marot, Jérôme Gaborieau.

    Les joueurs et les résultats sportifs

    Voici les noms des premiers joueurs de l’équipe senior en 1971/1972 :

    Roger Marot, Jacky Augereau, Bernard Augereau (goal), Gérard Pété, Michel Laurent, Norbert Nascivet, Joël Renaud, Georges Renaud, Roger Besnard, Jacky Moreau, Jacques Auger, Guy Gallerneau, Jean-Michel Bounaudet, Jean-Michel Letard, Roland Pillaud.

    Le premier match gagné a eu lieu à St Cyr des Gâts par 5 à 3

    Evolution de l’équipe senior en championnat de 1971 à 2011 (40 ans)
  • Les Ecureuils Manfraidiens ont eu un parcours impressionnant. Il y a eu une activité débordante, un dynamisme à couper le souffle. De nombreuses équipes ont été mises en place. L’apogée se situe dans les années 80/85 où il y a eu 9 équipes en même temps. On peut les citer : deux équipes “Senior”  masculines et deux équipes “féminine adulte”, une équipe “junior”, une équipe “cadet”, une équipe “minime”, une équipe “pupille” et une équipe “poussin”. Une équipe a joué en “coupe de l’amitié” le vendredi soir.

    Les joueurs venaient principalement de St Vincent Puymaufrais, un peu de Bournezeau, mais Simon la Vineuse apportait un grand nombre de joueurs et des féminines en particulier.

  • en83.jpg
  • Juniors en 1981 : tous du club de Puymaufrais
    Debout :Jean-Michel Rondeau, Bruno Herpin, Thiery Faivre, Laurent Avril, Jean-Yves Orveau, Frank Menanteau.
    - Accroupis : Yannick Frappier, Jacky Renaud, Jean-Marie Chevallereau, Patrick Augereau

    Les premières années, “Monsieur Michel” encadrait pratiquement seul les équipes de jeunes : minimes le dimanche matin et cadets en début d’après-midi. Il se faisait aider pour le transport quand il pouvait mais il est arrivé quelquefois que la DS (ou la 2CV) se trouve en surcharge.

  • en83.jpg
  • L’équipe Première en 1983, (match contre La Réorthe)
    Debout : Jacky Moreau, Bernard Renaud, Jean-Yves Orveau, Jean-Michel Rondeau, Régis Vergnolle, Laurent Avril, Eric Orveau, Jean Vrignaud, Elie Vrignaud,
    Accroupis : Gérard Trénit, Bernard Blanchet, Bruno Blanchet, Gérard Michaud, Jacky Renaud, Roger Vergnolle.

    C’est au début des années 80 que le club a eu le plus grand nombre de licenciés, de toutes les catégories masculines et féminines


  • image017.png
    1993 l’équipe Première
    Debout : Jean-Yves Orveau, Denis Chevallereau,Stéphane Perrocheau, Tony Moreau, Roger Marot,David Herpin, Michel Augereau, Dany Frappier,Gérard Trenit, Jacky Moreau
    Accroupis : Anthony Billaudeau, Frédéric Billaud, Alain Renaud, Michaël Marot, Jean-Michel Rondeau, Bernard Renaud

  • Les joueurs en 2004 :
    Debout : Dany Macquigneau, Cedric Roy, Florian Marbeuf, Anthony Guilbaud, Wilfried Renaud, Jérôme Loiseau, Cedric Marot, Stéphane Bourgeois, Joël Renaud, Olivier Laurent, Michel Augereau, Gérard Trénit, Michael Gilbert,
    Accroupis : Bertrand Charriau, Stéphane Neveu, Franck Charriau, Alain Renaud, Michael Marot, Bruno Neveu, Guillaume Barbarit, Jacques Neveu, Bertrand Neveu

    Quelques équipes jeunes remarquables

    Noms des joueurs de la première équipe cadets en 1972/73 :

    Régis Vergnolle, Thierry Bourgeois, Jean-Michel Chevallereau, Jean-Claude Robin, Gilles Robin, Dominique Lauriot, Fernand Pété, Georges Frappier, Jean-Luc Servant, Jean-Claude Belon, Francis Greffard.

  • image021.png
  • L’entente “Cadet” en 1981
    Debout : Joël Trenit, Alain Giraudeau, Dominique Guilbaud, Daniel Rondeau, Paul Sorin, Fabrice Charbonneau
    Assis : Stéphane Chauvet, Alain Renaud, Claudy Charbonneau, Henri Bodin, Dominique Flaire, Yann Moreau, Benoît Bodin.

    Les cadets des années suivantes ont joué en demi-finale de la coupe de Vendée contre Le-Bourg-sous-la-Roche en 1975. Plus tard, l’équipe “Cadet” en entente avec La Réorthe devint championne de Vendée en 82/83. Les minimes ont également été champions de Vendée en 84/85.

    Les Fêtes

    Pour financer les activités sportives, équipements, arbitres, engagements et assurances, les Ecureuils Manfraidiens ont organisé d’autres manifestations. Les premières années, les spectateurs assistaient gratuitement à tous les matchs. Ils étaient plus généreux au bar.

    Un tournoi amical a été organisé pendant plus de vingt ans le lundi de Pâques, rassemblant 4 ou 6 équipes des clubs voisins. Les rencontres avec La Réorthe et Les Pineaux déplaçaient beaucoup de spectateurs.

    Avant que des professionnels ne créent des “boîtes de nuit”, les bals ont connu un grand succès, en particulier avec l’orchestre “Rico”. Le club de Puymaufrais en a organisé chaque année à la salle du Simon, puis à Bournezeau, entre 1971 et 1990. Des méchouis rassemblaient au mois de septembre joueurs et spectateurs dans une ambiance détendue. Depuis 1995, ce sont des concours de pèche à la ligne qui sont proposés autour des étangs de la Fouquetterie, de la Mènerie, mais principalement de Trizay.

    Equipes féminines

    L’équipe féminine a été constituée en 1975. Elle a joué quelques matchs en amicale et s’est engagée en championnat dès la saison 1975/76. Cette équipe était encadrée par Yves Chevallier et Raymond Maria.

    Noms des filles qui ont joué dans cette première équipe en 1975/76 :

    Marylène Marot, Nadine Maria, Corinne Maria, Cathy Menanteau, Michèle Neveu, Myriam Robin, Marina Robin, Mireille Chevallier, Françoise Trenit, Colette Menanteau, Michèle Denet, Geneviève Renaud.

    Cette jeune équipe a vite trouvé ses repères. Elle était le plus souvent classée en haut de tableau. A l’issue de la saison 78/79, elle est finaliste du championnat départemental : finale jouée à Aizenay contre Nieul le Dolent et perdue 3 à 1.

    A la fin de cette saison 78/79, l’équipe pouvait monter en régional, mais les responsables ont refusé l’accession, car le club manfraidien était limité au niveau des finances et ne pouvait assurer les déplacements très onéreux. L’année suivante en 79/80, l’équipe a participé à la demi-finale du championnat de Vendée, où elle s’est inclinée de justesse contre Nieul le Dolent.

    Les joueuses se sont consolées en gagnant la coupe de Vendée à La Boissière des Landes en battant l’Hermenault 3 à 2. La victoire est d’autant plus méritoire que l’adversaire évoluait à l’échelon régional.

    Lors de cette saison, une 2ème équipe féminine s’est constituée. Elle a joué en championnat dès la saison 79/80.

    En, 81/82, l’équipe fanion a fait une très belle saison et a terminé à la tête de son groupe, ce qui lui a permis d’accéder au niveau régional pour la saison 82/83. Les responsables ont accepté cette montée, car la situation financière était devenue plus favorable.

  • 1979 : remise de la médaille de la coupe de Vendée après une rencontre avec Nieul le Dolent vainqueur du championnat.
    >Debout : Nathalie Markiewietz, Corinne Maria, Mireille chevallier, Nadine Maria, Michelle Denet,Geneviève Renaud.
    >A genoux : Françoise Trenit, Myriam Robin,Cathy Menanteau, Marylène Marot, Colette Menanteau, Nelly Robin.
  • L’équipe qui a joué en régional (entre 1983 et 1987).
    Il faudrait y ajouter Corinne Maria, Nadine Maria, Michèle Denet, Claudine Menanteau et Nadette Bourgeois
    Debout : Cathy Vrignaud, Claude Belaud, Anne-Marie Réveillère, Myriam Blanchet, Michèle Neveu, Francine Gatteau, Véronique Avril, Marie-Jeanne Pascreau, Yves Chevallier.
    A genoux : Marylène Marot, Marina Robin, Françoise Trenit, Geneviève Renaud, Roselyne Gatteau, Claudie Chevallereau, Mireille Pascreau.

    L’entraîneur de l’équipe était alors Claude Belaud, succédant à Daniel Caillaud

    Les joueuses faisaient encore parler d’elles. C’était l’enthousiasme. L’équipe faisait merveille et a fait vivre au club une période mémorable. Elles ont gagné à nouveau la coupe de Vendée en 1982, à Olonne sur Mer, en battant La Boissière des Landes sur le score de 2 à 1.

    Ces deux équipes se sont rencontrées à nouveau le 2 mai 1982 à Puymaufrais en demi-finale de la coupe Atlantique. L’équipe manfraidienne avait alors battu la Boissière 8 à 1. Ce match restera dans les annales car l’après match fut riche en rebondissements. En effet cette écrasante victoire a été contestée et fut déclarée perdue pour Puymaufrais, car la qualification de trois jeunes joueuses avait été mise en doute pour absence d’autorisation médicale de double surclassement. Mais le club Manfraidiens a pu prouver que tout avait été fait dans les délais en faisant appel au comité directeur de la Ligue Atlantique de Football qui finalement a rendu la victoire à Puymaufrais.

  • Equipe réserve : Jacky Augereau, Marie-Bernadette Augereau, Muriel Moreau, Isabelle Piveteau, Claudie Chevallereau, Véronique Avril, Marie-Flore Marot,
    Accroupies : Geneviève Renaud, Valérie Marot, Annie Retaillou, Béatrice Auger, Pascale Pelletier

    L’équipe fanion est restée 4 années en régional et est revenue en départemental à la saison 86/87. En même temps, en 1987, l’équipe réserve a cessé son activité. Elle a vécu 6 années.

    Quant à l’équipe fanion, elle a joué sa dernière saison en 89/90. Faute de renouvellement, cette fantastique épopée a pris fin. Elle a duré 15 années.

    L’histoire des Ecureuils Manfraidiens a été marquée par les deux équipes féminines qui par leur fougue et leur qualité de jeu ont fait vivre aux nombreux spectateurs manfraidiens des moments inoubliables, riches de passions, d’émotions, d’anecdotes. Chacun aime se les remémorer.

    Henri Rousseau et Jean-Paul Billaud

    PS : L’histoire des Ecureuils Manfraidiens a pu se faire grâce aux témoignages de Michel de Béjarry, Roger Vergnolle, Maurice Renaud, Jacky Moreau, Roger Marot, Jojo Renaud, Yann Moreau, Bertrand Charriau,Mireille Pascreau, Colette Chevallier, Marie-Flore Bitaud, Jean et Cathy Vrignaud, Bernard Augereau, Abel Laurent, et Michaël Marot