Un Américain à Bournezeau

Le samedi 1er octobre 2011, Mme Dupont, propriétaire du logis de Beauregard, a accueilli avec joie et chaleur Monsieur Stephen McLeod. Il est américain et vit à Washington. Pourquoi la visite d’un Américain à Bournezeau

Quelques semaines auparavant, Stephen McLeod avait pris contact avec la Commission Histoire de Bournezeau. Il voulait avoir des renseignements sur le logis de Beauregard parce que ses ancêtres y avaient vécu pendant plusieurs décennies à la fin du 17ème et début 18ème siècles.

Ses ancêtres étaient Philippe JOBET, sieur de Beauregard, qui avait épousé en 1698 à Bournezeau, Marie GAUDINEAU. Le petit-fils de ce couple, Jean LAMY, s’est installé avec sa femme sur l’île de Saint-Domingue dans les années 1780. Saint-Domingue était alors une colonie française. Leur fille, Pauline LAMY, née vers 1781 à Borgne (Saint-Domingue), a dû fuir l’île en 1795 à la suite d’une révolte d’esclaves. Elle s’est réfugiée alors en Géorgie (Etats-Unis). Elle y a engendré une descendance d’où est issu Stephen McLeod.

Généalogie simplifiée de Stephen Mc.Leod
Philippe JOBET, sieur de Beauregard
épouse à Bournezeau en 1698 Marie GAUDINEAU
|
Marie Rose JOBET
épouse à Bournezeau en 1738 Jean LAMY
|
Jean LAMY (fils)  épouse Rose NAVARRE
|
Pauline LAMY épouse Jean-Baptiste PRIGNET
|
Héléna Elizabeth PRIGNET, aïeule de Stephen McLeod

Après avoir échangé des informations via internet, il nous a fait part de son désir de visiter le logis de ses ancêtres. Nous avons donc convenu d’une rencontre avec Mme Dupont, la Commission Histoire et M. le maire.

Et c’est donc sous un magnifique soleil que Stephen McLeod est arrivé à Bournezeau, accompagné de son ami français anglophone, Maxime de Colbert. Mme Dupont avait invité son neveu, M. Le Jariel, qui avait vécu plusieurs années aux Etats-Unis.

Mme Dupont leur a fait découvrir en détail le domaine de Beauregard. La visite s’est poursuivie avec le bourg de Bournezeau et bien évidemment le mémorial de l’aviateur américain Joseph Goetz près du village de la Brejonnière.

Après cette matinée bien chargée, Stephen McLeod et M. de Colbert ont quitté Bournezeau très heureux de cette rencontre très enrichissante. Stephen nous a chaleureusement remerciés : ;Je me souviendrai de ce jour, toujours et encore vous remercier pour avoir rendu cela possible.Les racines de l’Histoire s’étendent parfois au-delà des mers… Cette rencontre en est la preuve saisissante.

Vincent Pérocheau

  • De gauche à droite: Stephen; McLeod,Mme Dupont,Maxime de Colbert,Mme et M.Le Jariel